Ah, Hawaii… Les palmiers, la plage, les vagues – et le poke! Il a dérivé jusqu’ici et est maintenant sur toutes les lèvres, dans toutes les boîtes à lunch et sur tous les menus saisonniers. Même certaines chaînes de restauration rapide l’ont adopté. Sel, poivre, huiles, en trio? Pourquoi pas? Il est le Leonardo DiCaprio de l’art de la table : populaire, polyvalent et toujours excellent.

Le concept (simple) du poke bol : Un bol et des dés (poke signifie « coupé en morceau » en hawaiien). Un plat qu’on peut facilement adapter aux envies du moment et au nombre de convives. En famille, entre amis ou pour une réception, le poke a la cote!

Poké bol classique avec thon ou saumon en dés. Idée de recette.

L’authentique Ahi Poke : le poke au poisson cru (thon mariné), tout simplement

Le classique des classiques : L’Ahi poke. « Ahi » est le nom donné au thon jaune (qu’on appelle souvent « yellowfin » ou « albacore »), poisson pêché sur les côtes hawaïennes. Pour une recette dans les règles de l’art, on coupe la chair en cubes de bonne taille (environ 2 cm de côté), on utilise une marinade très simple (sauce soya, huile de sésame et sauce épicée) et on n’ajoute aucun autre ingrédient. 

L’umami : le poke « revenez-y »

Êtes-vous de ceux qui ont ce mot tatoué sur le cœur? Voici l’occasion rêvée de répandre la nouvelle : l’umami n’est pas un jeu de société ni un modèle de chaise Ikea. C’est la 5e saveur : celle du bonheur! Après le sucré, le salé, l’acide et l’amer, l’umami est l’arôme officieusement décrite comme celle du « revenez-y » ( I want more).

Voici des suggestions d’ingrédients qui contiennent naturellement du glutamate, le fameux responsable du goût umami : tomates bien mûres ou séchées, shiitakes déshydratés, copeaux de parmesan vieilli, pétoncles saisis, chips de prosciutto, vinaigrette miso, algues kombu, sauce aux huîtres et sauce de poisson. Un lit de riz japonais et puis à vous de choisir votre combinaison.

Si vous avez l’âme d’un ambassadeur, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur cette incroyable saveur sur le site de l’Umami Information Center, un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’umami… une cause comme une autre, quoi!

L’écologique : le poke végé

Poke rime avec santé… et santé rime avec végé! Une tendance alimentaire bonne pour nous et l’équilibre planétaire. Pour être dans l’air du temps, et remercier du même coup la Terre qui nous nourrit, le poke bol 100 % végétal est la clé : cubes de tempeh grillé, edamames rôtis, quinoa multicolore, lanières de mangue et d’avocat et sauce à la levure alimentaire (le parmesan du végétarien, selon Jean-Philippe, notre végane préféré). Le tout servi dans une pelure d’avocat. Eh oui, on récupère!

Le tempeh vous fait frissonner? Voici le secret pour le cuisiner.

Le tempeh c’est comme les ris de veau : c’est bizarre, ça donne parfois des cauchemars, et pour être bon, ça doit être traité aux petits oignons! Tel quel, son goût amer est rebutant. Il faut donc le faire blanchir avant de le cuisiner (comme les ris de veau, d’ailleurs). Pour sauter cette étape, Jean-Philippe (encore) propose une recette de tempeh glacé à l’orange cuit dans un bouillon, un 2 en 1 simplissime et impossible à rater. 

Idée de recette improvisé, poké bol original avec différents ingrédients

L’éclectique : le Poke Touski

Il impressionnera par son nom chic ceux qui ne le connaissent pas, et pour les autres, un petit clin d’œil complice vous excusera! Touski, ou « tout ce qui reste » en bon français, est l’art de se débrouiller derrière les fourneaux quand la visite débarque à l’improviste. Le poke bol, qu’on peut composer de toutes sortes d’ingrédients, répond particulièrement bien à ce type de contrainte.

Dans votre congélateur, il y a certainement quelques crevettes qui dorment… Il est temps de les sortir de leur hibernation! Saisies dans le beurre avec une pointe de rhum, elles reprendront du poil de la bête instantanément. Le sac de pois verts congelés est caché derrière? Après un petit bain en eau froide, ils ajoutent de la couleur et du croquant. On râpe des carottes défraîchies en lamelles, on badigeonne d’huile, et hop, on enfourne une trentaine de minutes à 200 degrés pour les déshydrater.

Et la sauce d’Alexis style Teriyaki?

  • 1 portion de sauce soya (sauce soya légère à sushi Kikkoman, c’est bien important!)
  • 1/2 portion de sauce Mirin
  • 1/2 portion de vinaigre de riz
  • 1/2 portion de sweet chili sauce (Madame Wong)
  • 1/4 de portion miel
  • Quelques gouttes d’huile de sésame

On porte à ébullition et on fait réduire un peu. C’est tout!

Sinon, la sauce aux arachides de Foodlavie fera le travail. Et si vous avez encore un fond de beurre d’arachides croquant qui traîne dans l’armoire (celui que personne n’aime vraiment étendre sur ses toasts), il a enfin rencontré son destin!

Le cocktail bat son plein, les mini-pokes déambulent fièrement parmi vos invités, et vous, vous pouvez vous servir un petit rosé plus que mérité. Mais voici que ce ne sont pas seulement vos créations que l’on s’arrache. De toutes parts, les questions fusent : Quels ingrédients? Combien de temps? Et la technique? As-tu mis des épices? Vous vous sentez soudainement un peu comme DiCaprio… Que voulez-vous, c’est le prix à payer pour être devenu l’idole des mini-bols!


Astuces du chef : Comment faire cuire le riz pour un Poke bol selon Alexis

* Alexis aime le riz Calrose, mais cette méthode fonctionne avec d’autres sortes de riz.

  1. Rincer jusqu’à ce que l’eau soit translucide (à peu près 7 fois). 
  2. Ensuite, dans une casserole, mettre la même quantité de riz que d’eau (en volume, et non en poids). 
  3. Amener à ébullition puis réduire le feu au minimum. 
  4. Couvrir et laisser cuire tranquillement pendant 15 minutes. 
  5. Entre temps : Préparer l’assaisonnement du riz dans une petite casserole : 1 portion d’eau, 1 portion de vinaigre de riz, 1 portion de sucre blanc. Amener à ébullition pour que le sucre fonde. 

Une fois le riz cuit, ajouter immédiatement l’assaisonnement pour éviter que le riz ne colle trop, puis laisser refroidir. C’est tout. Si vous vous sentez paresseux, utilisez du Mirin, tout simplement.


 

Vous aimerez aussi :

Boîte à lunch sans gluten.

3 types de cocktails dînatoires à essayer à la maison

L’abc de la marinade, ou comment rehausser vos plats