Souque à la corde, arbre en arbre et tournoi de poches : cette nouvelle édition du lac-à-l’épaule promet d’être épique! Quoi de mieux après une dure journée de remue-méninges et de team building intensifs qu’une bonne dégustation de vins, de xérès ou… de sakés? 

Dégustation de vins italiens : pour dégriser un classique

Gavez votre répertoire de karaoké de O’Sole Mio et de Mamma Mia, car ce soir, c’est Viva Italia! Les vins italiens, racés et surprenants, sont les candidats parfaits d’une dégustation qui suscitera les discussions : clouez le bec à ce collègue qui se dit connaisseur parce que le chianti et le pinot grigio sont ses âmes sœurs.

En entrée

Dirigez-vous vers un blanc délicat, comme un grillo sicilien ou un pinot blanc de la région du Trentin-Haut-Adige (ne vous surprenez pas si l’étiquette est en allemand : on est très proche de la frontière autrichienne). Si vous cherchez à faire lever la fête, servez un lambrusco : quand bulles et vin rouge se retrouvent dans un même verre, tout le monde a son commentaire!

Dégustation de vin en équipe, vin blanc pour accompagner plat de poisson

Premier service

Pour accompagner vos plats de poisson ou de viande blanche, un Soave est tout indiqué. La nouvelle génération de producteurs de cette appellation de la Vénétie ne cesse de surprendre. C’est le cas de la maison Filippi, représentée au Québec par l’agence Oenopole.

Deuxième service

Y a-t-il des irréductibles du barolo dans la salle? Glissez-leur sous le nez une coupe d’Aglianico del Vulture, un vin au profil similaire, mais un peu moins jet set. En duo avec une fesse de bœuf entière à l’os braisée, il saura voler la vedette.

Et pour ceux à qui la profusion des tannins donne l’impression de mordre dans une planche de 2 par 4, un etna rosso, fumé et soyeux, viendra apaiser les mœurs et éteindre les feux.

Dégustation de vin pour accompagner un plat sucré

Au dessert

En sommellerie, le sucre appelle le sucre, mais il n’y a rien de mieux que de transgresser une règle bien établie! Terminez en beauté en proposant un vin de glace du Québec allongé avec un prosecco sec (un favori de Robert!), pour venir couper dans la dictature du glucose imposée par vos bouchées sucrées. 

Ayant pour berceau la Lombardie, ce vin pétillant élaboré selon la méthode champenoise, aux bulles fines et de belle longueur, est peut-être le secret le mieux gardé de l’Italie. À côté de lui, votre éternel prosecco prendra des airs de Pepsi. Monsieur Bulles le dit : « Si vous le croisez, préparez-vous à l’addiction! » 

Dégustation de produits émergents : sortir des sentiers battus

Envie d’expérimenter? Qu’on se le dise, la dégustation de whiskys ou de bières de microbrasserie, c’est un peu 2015. Créez la tendance en organisant une soirée de dégustation des produits encore méconnus au Québec : le xérès et le saké.

Fleur de l’Espagne : le xérès

Vous souvenez-vous du vieux flacon de Bristol Cream sirupeux ayant établi domicile au fond du bar de votre tante Hélène? Le xérès souffre d’avoir longtemps eu mauvaise presse. Pourtant, il s’agit d’un produit exceptionnel et polyvalent.

Grâce à la création de la flor, fine couche de levures qui se forme à la surface du vin durant sa fermentation, les xérès de type fino et manzanilla développent des arômes uniques d’olive verte, de saumure et de noix de Grenoble qui raviront les papilles à l’apéro. Servez-le avec un plateau d’antipasti composé de saucisson sec, de manchego et d’artichauts marinés, et vous serez le conquistador des appétits de la compagnie.

Riz à boire : le saké

Si votre vision du saké est celle de petits verres en terre cuite remplis d’un liquide chaud et visqueux, il est normal que son évocation vous effraie. Au Québec, l’importation de sakés de qualité nous permet aujourd’hui d’apprécier ce produit fascinant à sa juste valeur.

Le junmai ginjo, une variété de saké élaborée à partir de grains de riz polis à 60 %, se boit froid et se taille une belle place à table. Élégant, frais et floral, il viendra merveilleusement alléger les plats de friture, de champignons ou de viandes rouges relevées, comme le carré d’agneau en croûte de zaatar.

Dégustation de whiskey, sake ou xérès.

Du whisky made in Japan? Si certains de vos collègues veulent imposer leur veto pour la sempiternelle dégustation de whisky, proposez-leur de varier les plaisirs avec des flacons japonais, comme le Nikka Yoichi Single Malt Whisky, un petit bijou recommandé par Québec Whisky.

Le travail d’équipe, c’est aussi le règne de la thèse-antithèse-synthèse. Vos beaux élans de nouveauté n’ont pas trouvé écho dans la panse de chaque invité? Au bout du long chemin des opinions, il y a toujours de la lumière : une formule cocktail dînatoire de dégustation de vins et fromages. En terrain connu, version 2.0… bingo!

 

Vous aimerez aussi :

3 types de cocktail dînatoire à essayer à la maison

Lunch d’affaire? C’est dans la boîte!

Le poké bol pour vos repas ou réceptions improvisés