Quand l’été bat son plein, que le vert des arbres est à son sommet et que les champs débordent de fruits et légumes, c’est signe que la saison du maïs est à nos portes. L’emblématique épi jaune au parfum sucré évoque à lui seul des souvenirs d’enfance, de rassemblements impromptus et de livres de beurre en forme de demi-lune, en plus de remettre la question « Est-ce que j’ai quelque chose entre les dents? » à l’ordre du jour. Voici comment l’apprécier à sa juste valeur et s’assurer qu’il figure plus souvent au menu, pour le bonheur des petits et des grands!

Le maïs : épluchons ses différentes techniques de cuisson

Comment cuire le maïs? Il y a plus d’une possibilité, suivant les élans culinaires du moment, le matériel à notre disposition, le temps dont on dispose et les saveurs recherchées. 

La maïs bouilli, la méthode classique des épluchettes

La base, la vraie : le maïs bouilli

La technique la plus traditionnelle consiste à plonger les épis dans l’eau bouillante. Pour une cuisson al dente, on calcule de 6 à 10 minutes, en fonction de la taille. De petites attentions supplémentaires pourront en approfondir subtilement le goût, comme ajouter un peu de sirop d’érable à l’eau de cuisson ou encore quelques feuilles d’épi.

Comment éviter que le maïs devienne pâteux? L’eau doit bouillir une fois les épis ajoutés. Mieux vaut ne pas trop surcharger la casserole et faire plusieurs rotations. Pour passer le temps, nous recommandons une bière de microbrasserie bien froide et de la bonne compagnie!

Le pressé : le maïs cuit au four à micro-ondes

Pour une cuisson express, on emballe le maïs dans une pellicule de plastique et on l’oublie de 2 à 4 minutes au four à micro-ondes, à haute intensité. Aussi rapide que de dire pop-corn!

maïs grillé, comment préparer une épluchette.

Sur le gril : quand l’épi crépite, on craque

Cuit sur le BBQ, le maïs prend une tout autre allure! Le gril a pour effet de concentrer les sucres du maïs et de lui donner un look plus festif. Le BBQ permet également de cuire de grandes quantités de maïs. On prend soin, par contre, de ne pas trop les coller. 

Le maïs « naturiste » 

Pour l’apprécier au naturel, on retire seulement les premières feuilles de l’épi, plus coriaces, puis on le fait tremper dans l’eau au moins 30 minutes. Cette mesure empêchera les feuilles de brûler trop rapidement. On préchauffe le BBQ à température moyenne, on place le maïs directement sur la grille et on le fait cuire de 10 à 15 minutes. Sur le feu de bois au chalet, on dépose les épis directement dans les braises. Peu importe la technique, on sert le maïs naturiste en chemise, pour le côté rustico-chic!

Le maïs cajun : combattre le feu… par le feu!

Pour mettre un peu de piquant dans la soirée, Alexis propose d’apprêter vos épis à la cajun. D’abord, faites cuire le maïs pendant 3 minutes dans de l’eau bouillante. Mélangez ensuite de la mayonnaise, de la poudre d’ail et de la Sriracha (ou autre sauce relevée). Badigeonnez vos épis de cette mayonnaise piquante et faites-les griller sur le BBQ à feu moyen jusqu’à coloration, en les retournant plusieurs fois. Tout le monde trouvera ça très hot!

Le maïs patriotique : le sirop d’érable s’invite à la table

Le sirop d’érable est au centre de cette succulente recette de Robert. Dans une poêle, faites fondre du beurre, puis ajoutez de la sauce soya et du sirop d’érable. Épluchez entièrement le maïs, badigeonnez-le généreusement et déposez-le sur le BBQ, à chaleur indirecte. Pour une cuisson parfaite, comptez 3 minutes de chaque côté, et répétez l’opération pendant     12 minutes. Les plus téméraires voudront peut-être même saupoudrer quelques flocons de noix de coco ou de la cannelle sur les épis avant le service. Pour un résultat optimal, Robert suggère la cuisson sur charbon de bois.

Jamais banal, polyvalent et aussi simple que délectable, le blé d’Inde (pour les intimes!) a tout pour plaire. Que l’on soit pressé, conservateur ou aventureux, et que l’on cherche à innover ou à impressionner, il y a toujours une manière d’apprêter le maïs qui répond à nos aspirations. Alors, rendons à ce légume local, frais et convivial la place qui lui revient : celle d’éveiller les sourires en amenant un brin de soleil à table.

 

Vous avez aimé? Vous pourriez aussi lire…

Organiser un bbq dans votre jardin pour vos employés

Barbecue : Fine cuisine sur le gril

L’ABC de la marinade, ou comment rehausser vos plats d’été