De petits plats aux grands

 

Un an plus tard, le nouveau local ne suffit déjà plus. Robert décide donc d’acheter l’immeuble voisin et d’agrandir la cuisine du service de traiteur, mais cette solution sera de courte durée. En effet, L’Entre-Miche devra bientôt doubler et même tripler sa surface pour servir chaque année les deux tonnes de bavette (!) que ses clients réclament à cor et à cri.Entre temps, le traiteur fait ses premiers pas dans le monde des grands. En 1992, lors du 350e anniversaire de Montréal, Robert décroche le contrat de l’inauguration du Musée Pointe-à-Callière avec son menu historique aux accents de Nouvelle-France. Pour l’occasion, il concocte son propre Hypocras, vin sucré et épicé qui était fort prisé à l’époque de la colonisation, et embouteille l’eau de source Saint-Pierre, du nom de la petite rivière qui coulait jadis au nord de la Pointe.

Le succès retentissant de l’événement vaut une renommée immédiate au traiteur de l’Entre-Miche. Dès lors, le téléphone ne cesse de sonner, et les propositions sont toutes plus inspirantes les unes que les autres. Du célèbre bateau « Le Maxime » sur lequel l’équipe aura travaillé tout un été au rythme de la Lambada (c’était les années 90, après tout), au légendaire party du Grand Prix de Guy Laliberté, Robert aura l’occasion d’aller au bout de sa créativité et de peaufiner son art.

Mais s’il devait nommer l’événement qui lui a permis de se hisser au sommet, ce serait sans doute l’Omnium canadien tenu en 1997 au premier club de golf privé d’Amérique du Nord : le Royal Montreal Golf Club. Encore une fois, la bouchée était grosse, même pour un traiteur averti, mais Robert accepte de relever le défi. En 4 jours, c’est près de 20 000 repas qui seront servis sous les chapiteaux!

Grisé par le succès de cette aventure (et par l’autographe de Tiger Woods sur son tablier…), Robert refuse de s’asseoir sur ses lauriers. Il s’associe avec Jean-François Plante (Bistro L’Aromate) pour ouvrir le Café Rock Détente, dont les brunchs sont animés par un chansonnier, et cède à la folie des grandeurs avec le Robert et Compagnie : resto de trois étages décoré… d’une chute d’eau et d’arbres matures!

Aujourd’hui, Robert souhaite remercier son équipe du tonnerre, sans qui aucune de ces folles entreprises n’aurait pu être menée à terme. De la cuisine à la salle de réception, la passion, le savoir-faire et le dévouement de chacun de ses membres sont les gages de la qualité qui fait la réputation de Robert Alexis traiteur.

 

Photo du passé 1

 

 

Photos du passé 2